Le département des Bouches-du-Rhône fait partie des 4 territoires sélectionnés pour tester le remboursement des consultations chez le psychologue.

Les consultations se font sur ordonnance rédigée par le médecin traitant. Il n’y a pas d’avance de frais par contre vous devez fournir au psychologue l’ordonnance médicale, l’attestation de prise en charge CPAM et votre carte vitale.

 

Les critères d’inclusions dans le dispositif :

Parlez en à votre médecin, il vous dira si vous entrez ou non dans le dispositif.

A titre informatif :

  • être âgés de 18 à 60 ans, sans aucun antécédent psychiatrique (ALD n°=23, arrêt de travail, hospitalisation pour pathologie psychiatrique, prise de médicaments psychotropes)
  • sans comorbidité psychiatrique ou addiction
  • avec un score PHQ9 compris entre 5 et 19 inclus
  • Et/Ou un score GAD7 entre 5 et 14 inclus

Pour plus d’information voici : La brochure patient

 

1ère CONSULTATION :

Il s’agit en premier lieu de réaliser un BILAN D’EVALUATION psychologique de 45 minutes.

Pour se faire vous avez besoin de l’ordonnance de votre médecin traitant et de l’attestation de prise en charge CPAM disponible sur votre compte Amélie ou par courrier. Cette attestation vous garantira le paiement des séances. En effet, elle certifie que le médecin a vérifié les critères d’inclusion/exclusion auprès du service médicale de la Sécurité Sociale.

 

Les 10 séances d’accompagnement psychologique de soutien :

Les séances durent 30 minutes chacune et doivent être réalisées avec le même psychologue.

Si à la fin des 10 séances vous pensez avoir encore besoin de soutien psychologique, il est possible de réaliser 10 séances supplémentaires. En ce cas, vous devrez revoir votre médecin traitant afin qu’il rédige une nouvelle ordonnance médicale.

 

Les 10 séances de psychothérapie structurée :

Les séances durent 45 minutes et doivent toutes être réalisées avec le même Psychologue pour autant il peut s’agir d’un autre psychologue que précédemment.

 

ATTENTION toutes les séances doivent être réalisées dans l’année qui suit le bilan d’évaluation.